Pompes à chaleur sur air extrait

No flashplayer installed. Click here to download.;

La ventilation, qui implique un air intérieur totalement hygiénique, est une condition de base pour vivre dans une habitation saine.

Ventilation - aspects sanitaires

Depuis le début des années 1980, le syndrome des bâtiments malsains (SBM) suscite de nombreux débats. Ce syndrome désigne des troubles allergiques, voire des symptômes de maladies, qui surviennent fréquemment dans certains bâtiments et certaines pièces et peuvent engendrer une maladie chronique, réduisant les aptitudes de la personne à travailler et à vivre en général. Ceci entraîne non seulement la perte de la qualité de vie de l’individu, mais également des conséquences néfastes sur l’économie, d’où une augmentation considérable des coûts. Les bâtiments comportent essentiellement les risques potentiels suivants pour la santé humaine :

  • Pollution toxique due à des substances chimiques nocives et à la poussière.

  • Effets du bruit, de la lumière, des odeurs, de l’humidité et du climat.

  • Accumulation de microbes (bactéries, virus, moisissure) en termes de risques infectieux.

  • Exposition à des allergènes.

Ces polluants varient considérablement en fonction des conditions climatiques intérieures, de l’état de la ventilation, ainsi que de la conception et de l’utilisation de l’intérieur des bâtiments. Lorsque des mesures d’économie d’énergie ont été mises en place au début des années 1970, des efforts considérables ont été réalisés afin d’améliorer l’isolation des constructions. Cela a permis une réduction du taux de renouvellement de l’air dans les bâtiments. Du point de vue de la santé et des allergies, le taux de renouvellement de l’air idéal doit être compris entre 0,5 et 1, mais en réalité, les taux de renouvellement de l’air dans les habitations correctement isolées sont compris entre seulement 0,3 et 0,5, ce qui signifie que l’air intérieur pollué se renouvelle à une fréquence bien insuffisante. Étant donné les raisons présentées ci-dessus, l’apparition croissante d’affections touchant la population est donc inévitable. C’est là que la ventilation domestique contrôlée peut jouer un rôle majeur. Elle vise à contrôler la température et l’humidité, tout en garantissant une qualité totalement hygiénique de l’air intérieur. Les directives techniques et législations sanitaires applicables sont stipulées par la norme DIN 1946.

Ventilation domestique contrôlée >>