Foire aux questions

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur, et comment cela fonctionne-t-il ?

Une pompe à chaleur est un appareil électrique qui extrait la chaleur d’un endroit et la transfère vers un autre. Ce n’est pas une technologie nouvelle : elle est utilisée en Suède et dans le monde depuis des décennies. Les réfrigérateurs et les climatiseurs sont deux exemples courants de pompes à chaleur.

Les pompes à chaleur transfèrent la chaleur en faisant circuler une substance appelée réfrigérant dans un cycle alternant évaporation et condensation (voir illustration 1). Un compresseur pompe le réfrigérant entre deux échangeurs thermiques. Dans un échangeur thermique, l’évaporateur, le réfrigérant s’évapore à basse pression et absorbe la chaleur des environs. Le réfrigérant est ensuite comprimé en chemin vers le second échangeur thermique, le condensateur, où il se condense à haute pression. À ce point, il relâche la chaleur qu’il a absorbée plus tôt dans le cycle.

 

Tout le monde peut-il avoir un chauffage par pierre / sol / lac ?

Cela dépend des complètement des circonstances. Si vous disposez d’une bande rocheuse pas trop profonde, ce n’est pas un problème. Si votre parcelle de terrain est étendue ou si vous avez des champs autour de votre maison, la géothermie est une très bonne alternative parce qu’elle est beaucoup moins chère à installer. Si votre maison est près d’un lac et si vous disposez d’une parcelle de lac avec l’autorisation d’utiliser l’eau comme source de chauffage, c’est également une bonne alternative.

 

À quelle profondeur le collecteur doit-il se trouver entre le trou de forage et la maison ?

Le collecteur doit être posé à 1 m de profondeur environ et agit comme collecteur souterrain sur son circuit vers la maison. Les tuyaux entrants et sortants doivent être séparés ou isolés les uns des autres.

 

La chaleur de mon trou de forage va-t-elle s’épuiser ?

La chaleur qui est extraite du sol provient des rayons du soleil et, tant que le soleil brillera, le sol sera rechargé pendant les mois d’été, à condition que l’installation soit correctement dimensionnée. Le sol agit comme une gigantesque batterie où l’eau conduit une chaleur nouvelle jusque dans votre trou de forage.

 

Nous sommes une famille de quatre ; le chauffe-eau intégré de 160 litres est-il suffisant ?

Cela dépend de ce que votre famille consomme comme eau chaude. En utilisation normale, 160 litres suffisent pour une famille. Si vous avez un jacuzzi que vous utilisez fréquemment, vous devez peut-être envisager d’ajouter un chauffe-eau externe (type Compact 200) ou choisir un modèle 11 avec ballon d’eau chaude externe.

 

J’ai une piscine, une chaudière à bois et un panneau solaire. Puis-je les utiliser conjointement à la pompe à chaleur ?

Les pompes à chaleur et autres produits de NIBE, comme les chaudières et les chauffe-eaux, sont conçus pour être compatibles avec de nombreux produits et conditions de fonctionnement différents. NIBE recommande différentes solutions de branchements entre différents systèmes. Vous pouvez les trouver dans le document « Instructions d’installation et d’entretien » qui peut être téléchargé depuis le site Web. Pour les cas particuliers, contactez NIBE et nous vous aiderons à trouver la meilleure solution.

 

Comment isoler le collecteur au niveau de la maison ?

Le collecteur doit être isolé sur les quelques derniers mètres (au moins 2 m) avant la maison. Ceci pour éviter le gel au niveau du collecteur avec comme résultat une rupture par le froid.

 

Pourquoi dimensionner autour d’un thermoplongeur ? Ne serait-il pas mieux d’avoir un compresseur plus puissant et donc d’utiliser moins d’électricité ?

Une pompe à chaleur est dimensionnée pour un fonctionnement optimal et celui-ci est atteint si elle est trop petite pour les jours les plus froids de l’année (qui correspondent aux jours où le thermoplongeur se met en route) et si elle convient parfaitement pour le reste de l’année.

 

Combien de démarrage par jour/an constituent la norme ?

Cela varie vraiment beaucoup, en fonction du nombre d’heures de fonctionnement annuel du compresseur. Le nombre normal d’heures de fonctionnement d’un compresseur se situe autour de 3 000 à 4 500 heures/an. De ce fait, moins il y a d’heures, plus il y a de démarrages. De même, moins il y a de démarrages, plus il y a d’heures. Le nombre normal de démarrages se situe autour de 4 000 à 16 000 démarrages/an. Il peut même y en avoir plus dans certaines circonstances.